Site Network: Personal | My Company (n/d) | Artist projects (n/d) | Shop (n/d)

 



Mon papa... *ajout *

Je réponds à l'invitation de m. Lagacé.



Comme bien d'autres, je n'ai pas beaucoup connu mon père. Quand j'avais 4 ans, lui et ma mère se sont disputés ma garde. Mon père, furieux, s'est pointé avec un marteau et a fracassé le pare-brise de la voiture de ma mère. Probablement le moyen de revendication à l'époque... Mais sûrement mieux que de monter sur le pont à l'heure de pointe !

Mon père est resté là à attendre la police. Jugement: plus le droit de s'approcher à moins de X mètres, kilomètres.

Je ne sais rien d'autres des tenants et aboutissants de cet événement.

J'ai donc été élevé par ma mère et ma grande sœur, de six ans mon ainée. J'ai été gâté, je dois bien l'avouer. Pendant que ma sœur apprenait les responsabilités d'adultes, j'avais tout le loisir de jouer aux jeux vidéos et aux Lego, de refaire le monde dans ma salle de jeu.

La plus grande partie de ce que je connais de lui vient de ma mère. Quand je posais tel ou tel geste, comme lire le journal à table, ma façon de rire ou ma passion pour le billard, les échecs, etc.

Mon père est revenu dans le décor quand j'avais environ 16 ans. Diagnostic, cancer des poumons. Pour ma mère, malgré les disputes passées, il était bien normal que son fils connaisse son père à tout le moins quelques années avant sa mort. Ce retour m'a aussi permis de faire la connaissance de mon petit demi-frère David, de 4 ans mon cadet, né d'un mariage subséquent.

Je commençais à ce moment ma crise d'ado. J'ai bien fait quelques sorties avec mon père et mon frère mais ce n'est pas toujours facile de faire connaissance avec son père après 12 ans d'absence. Des sorties certes cordiales, amusantes, drôles (un humour légendaire dans ma famille...) mais aussi victimes d'un très grand fossé.

Devant ma naissante liberté d'ado, mon malaise devant sa maladie et très certainement mon manque de courage, nos contacts ont été sporadiques. Et même nulles plus sont état se détériorait. J'ai laissé à mon frère et sa mère "tout le plaisir" de sa décrépitude...

J'ai bien sûr pleuré toutes les larmes de mon corps à son décès, mais je ne savais pas encore pourquoi. Ce n'est que quelques années plus tard que j'ai compris, quand mon chum Alex m'a dit: "je vais jouer au billard avec mon père..." Comme une épée en plein cœur.

Si vous le permettez, je m'adresserai donc directement à lui à partir d'ici:

"Salut 'pa, je voulais t'écrire ces quelques mots pour te donner des nouvelles. J'aimerais tellement jouer une partie de snooker avec toi, profiter de tes conseils, de ton expérience. Autant pour ce jeu que pour la vie. "Tirer" un p'tit tournoi d'échecs avec David, juste nous trois.

En parlant de lui, il va très bien. Il a obtenu une promotion à son boulot et s'est fait une nouvelle copine. Belle, sérieuse, souriante et drôle. Tout baigne de l'huile et il encore et toujours plus sage que son grand frère.

Pour moi, ça va moins bien. Bien sûr, il y a Djue qui fait partie de ma vie et qui m'apporte tout ce qu'elle peut de bonheur. Elle a même fait une superbe toile de toi en joueur de snooker. Notre nouvel appart est très bien et nos deux p'tits minous fraîchement débarqués sont très mignons mais pour le reste, ça se gâte pas mal.

Tant d'incompréhension, d'incertitudes, de peine et de colère. Je ne sais comment gérer tout cela. Tu as toi-même fais quelques erreurs. Comment les as-tu vécu ? Qu'as-tu appris ? Je ne me noie pas encore mais je patauge en cr... Parfois dans les mêmes erreurs du passé.

Peut-être es-tu déjà au courant de tout cela ? Peut-être me vois-tu de là-haut ?

Ai-je si mal fait ? Suis-je tant dans l'erreur ou au contraire, devrais-je continuer de me battre pour que ça change ? Est-ce que je me retiens trop, ou au contraire, ne fonce pas assez ? Est-ce qu'un peu de sagesse se trouve en pharmacie ?

J'ai mal à la tête, Tant de questions, si peu de réponses. Je suis épuisé, à bout.

J'aurais besoin de toi. Là."



* Ajout *
Partie parfaite

J'ai décidé d'ajouter ceci pour ceux qui ne sont pas familier avec le jeu du snooker. Celui-ci est plus difficile que le billard vu, évidemment, la grandeur de la table, les billes (boules) plus petites et les blouses (poches) qui sont en demi-lunes plutôt qu'en "V" (billard). Les blouses en "V" de par leur forme, dirige la boule dans le trou tandis que les demi-lunes, si l'angle n'est pas parfait, la fera immanquablement "babiner".

Les points se comptent ainsi:

En empochant une rouge: 1 point
Jaune: 2 pts
Verte: 3 pts
Marron: 4 pts
Bleue: 5 pts
Rose: 6 pts
Noire: 7 pts

Les joueurs doivent obligatoirement, alternativement, empocher une rouge suivie d'une couleur (évidemment, la noire de préférence) et pour terminer, les six couleurs dans l'ordre.

Je vous présente donc ici la plus rapide partie parfaite de 147 points (15 rouges, 15 noires et les six couleurs). Impressionnant !

Ronnie O'Sullivan - Fastest maximum break



Libellés : , , , , , , , ,

posted by Num @ dimanche, juin 15, 2008, ,

7 Comments:

At lun. juin 16, 12:03:00 PM, Blogger Mon P'tit Moi said...

...je ne sais que dire...

Mais je crois que tu as bien fait de mettre ces émotions par écrit. Et j'espère, par dessus tout, que cela t'apportera un peu de paix....

Gros câlin Num xoxox

 
At lun. juin 16, 03:46:00 PM, Blogger Josie said...

C'est beau et je suis sûre que cela t'as fait quand même un peu de bien de te vider le cœur comme tu viens de le faire.

Je te comprends un peu tu sais, je viens de renouer avec mon père avec qui je n'avais pas parlé depuis 10 ans. Je peux te dire que l'émotion est à couper au couteau quand on est ensemble présentement.

Continue de lui écrire des lettres à ton père, cela va peut-être te faire du bien encore si tu fais sortir cette rage et toutes ces émotions que tu as en toi. N'hésites pas à consulter, cela te ferais du bien, cela aiderait à enlever toute cette culpabilité qui t'habites.

Si tu veux en parler, tu peux m'écrire.

Lâche pas
xxx

 
At lun. juin 16, 05:38:00 PM, Blogger Dianerythmes said...

Ouf....(silence)
Laisse moi 2 min que je sèche mes larmes..
Ouf... C'est difficile pour moi de t'écrire Num, ton message à ton père m'a touché droit au coeur...(silence)

Ouf..J'ai seulement envie de te dire que, j'entend tes mots(maux) et que j'aimerais du plus profond de mon être juste te prendre dans mes bras tel un père le ferait avec son fils et te dire "Tu es merveilleux, peu importe les solutions que tu trouveras, elles seront parfaite parce qu'elles viendront de toi et que j'ai comfiance.... en toi!" voilà j'avais vraiment besoin de te dire ces mots ce n'est pas rationnel,c'est comme ça et c'est tout....(silence)
Merci pour ce si touchant et merveilleux message à ton père...xx

 
At lun. juin 16, 05:51:00 PM, Blogger Yano said...

Hummm (à défaut de wow).

Merci pour ce partage.

 
At mar. juin 17, 04:55:00 PM, Anonymous pops said...

Ca me touche beaucoup tu sais..

tout le long que je te lisais....
j'était dans ton coeur et ressenti
ta douleur......
mais maintenant que tu la écrit...
elle est parti....j'en suis sur..
car tel est mon désir.....

je suis un père prévilégier de vivre une belle relation d'amour avec mes deux fils.....et je les encouragerai toujour a poursuivre leur rêves.......
car moi au départ j'ai rêver d'eux avant leurs naissances et ils continuent les miens mes reves a travers ce qu'ils réalise.....

et je suis heureux..
essaie de trouver le seigneur dieu de ton être en toi car lui il sait ce qu,il te faut vivre pour être heureux.....
la vie est trop courte pour être maleureux......
je sais que tu trouveras car meme si je te connais pas mon âme est avec toi.....
Ciao!

 
At mar. juin 17, 05:25:00 PM, Anonymous pops said...

Peut-être que ton père ta parler a travers moi tu sais.....

qui sait?????
alors je t'embrasse fort et vie ta vie avec amour paix et sérénité car tu en est le seule maître
continue a te découvrir et a la fin
tu sauras qui tu est......
Ciao!

 
At jeu. juin 26, 07:23:00 AM, Anonymous Anonyme said...

Wow! Très beau billet.

Et quel joueur de snooker ce Ronnie!

 

Enregistrer un commentaire

<< Home