Site Network: Personal | My Company (n/d) | Artist projects (n/d) | Shop (n/d)

 



C'était une Toyota grise...

Ça commence comme dans la plupart des histoires...

"C'était une belle journée ensoleillée d'automne, l'air était juste un peu frais, idéal pour une ballade en Roller-Blades. Mon âme errait ici et là, comme à l'habitude, et je savourais intérieurement mes "derniers coups de patin" de la saison (et cela allait s'avérer vrai...)

Je ne vous ai jamais encore mentionné, ici, comment j'adorais faire du roller. J'en mange littéralement !! Pas de paysage féérique, pas de grande randonnée non plus (à part Anjou-Repentigny aller-retour mais c'est une autre histoire...), seulement le bruit des roulements à billes et la jungle montréalaise en arrière-plan.

J'y allais nonchalemment. Vous savez, comme Kovalev quand il semble danser sur la glace... (je compare la grâce de mon coup de patin et non pas le maniement de la rondelle...) Ce n'est pas de la prétention. c'est de la passion. Je n'ai jamais fait parti d'une équipe de hockey sur glace, faute d'argent, mais mon style s'apparente plus à du patinage de vitesse longue piste: des virages larges, des croisés qui semblent lents mais tellement puissants (la majorité de mes 210 lbs se trouvent dans mes cuisses et mes fesses, faut bien que ça serve des fois...)

Les mains dans le dos, légèrement incliné vers l'avant, j'étais... dans mon élément.

Étant bien connu dans mon quartier, j'aperçois au loin deux commerçants qui me tendent un "fil invisible". Je fais mine de trébucher, ce qui, bien honnêtement, ne m'est arrivé que 4 fois (et toujours pour des conneries, évidemment) en plusieurs années et des centaines de kilomètres. Hahahaha !! C'est très drôle et je continue mon chemin en les saluant.

Je tourne le coin de rue à peine cinq mètres plus loin. Je crois bien apercevoir le "décompte pour piétons" s'égrèner, mais le soleil, directement dans mon champ de vision m'empêche d'en être certains. UN moment d'inattention.

C'est à ce moment que j'entends crier au loin: "blablablabla... ROUGE !!!!"

Merde !! Tout se bouscule dans ma tête. C'est un fait, je traverse une rue des plus achalandée à Montréal (assez pour avoir fait l'actualité dernièrement...) et je n'ai absolument aucune idée de la couleur du feu de circulation. Moi, pourtant si prudent. J'ai déjà traversé la première voie sans encombre, reste la deuxième maintenant, dans cette rue à double voie à sens unique. Par réflexe, je me déplace vers la droite, question de gagner quelques centimètres face à une éventuelle collision.

En fait, la lumière vient tout juste de virer au rouge (ou au vert si vous voulez...) et avant même que je tourne la tête, j'entends une bonne vingtaine de moteurs rugir rondement. Mes yeux aperçoivent immédiatement la suspension arrière qui s'écrase sous la force de l'accélération.

En une fraction de seconde, mon cerveau en vient à cette conclusion: le choc est inévitable...

Je tends la main gauche pour amortir l'impact... Si vous voulez savoir, c'est à ce moment que votre vie défile sous vos yeux... Très rapidement.
...
...
...
...
...
...
...
...
...
...
...
...
...
...

Bang !! Je suis happé de plein fouet. Tout c'est déroulé tellement vite. Pendant 2 ou 3 secondes (qui semblent une éternité) c'est un black out total.

Je suis projeté au sol après quelques vrilles et me retrouve en plein centre de l'intersection.

Vous savez, dans ces cours d'auto-défense, karaté, judo, la première chose qu'on vous apprend, c'est comment tomber. Cela paraît ridicule mais ce ne l'est pas... Je n'ai jamais pratiqué ces disciplines mais j'ai suivi plusieurs sessions "d'initiations". Et le premier cours qu'on donne c'est quoi ? Comment tomber... Probablement ce qui m'a sauvé la vie.

Je me relève donc, piqué dans mon orgueil de patineur expérimenté. Je roule jusqu'au coin de la rue où tout le monde se précipite pour s'informer de mon état.

-Hey Num !! Ça va ??
-Ouais ouais... chus correct là... Pas de trouble...
...
...
...
-Ben j'va m'étendre un peu finallement...

Le conducteur s'immobilise au coin et vient à ma rencontre pour s'enquérir lui-aussi de mon état.

-Tu veux-tu une ambulance ?

Mes deux genoux ont absorbés le choc, le gauche particulièrement. Et je sais pertinemment qu'avec la baisse de l'adrénaline, ça ne fera qu'empirer.

Je suis étendu au coin de la rue, entouré de passants, d'automobilistes et de commerçants qui me connaissent bien... J'me sent un peu zouf, j'dois dire...

J'entends les sirènes au loin... Ambulance, police et... pompiers !! Merde !! Les deux immenses camions de pompiers arrivent les premiers et se stationnent où ils le peuvent bien, c'est à dire, en plein millieu de l'intersection. "Me semble que je n'ai jamais désiré une situation comme ça..." disait Pérusse.

Pendant que les ambulanciers me "stabilisent" dans le véhicule, l'agent de police ouvre la portière et lance à l'automobiliste: "Ne vous en faites pas, il rit, c'est bon signe !!"

Effectivement, comment ne pas en rire. Pas de casque (ouais, je sais...) et sachant que c'était entièrement de ma faute, je me considère TRÈS chanceux de m'en sortir sans aucune blessure. Pas de fracture, pas de commotion. Ma tête n'a pas heurté le sol et j'ai tellement bien roulé que je n'ai rien eu au coude ou à l'épaule. En fait, je n'ai même pas perdu ma casquette ni mes lunettes ! Un vrai Jack-Ass !!

Non, pas de farce, je ne le conseille à personne...

En bref, un autre évènement marquant de ma vie. Le plus dangereux en fait. Un autre sujet de "méditation". Qui m'amène à dépoussièrer mes (nos) vieux démons, ceux qui nous empêchent de faire les choses qu'on aime parce que supposément, "ça ne se fait pas..."

Retour à la maison après quelques heures à l'hôpital, m'étends sur le divan, allume la télévision. C'est un reportage sur les NDE (Near death experience, sujet qui me passionne d'ailleurs...)

Ok ! Ok ! C'est bon, j'ai compris !! Compris quoi ? Pas trop sûr encore...

Voici donc mon nouveau "mantra", c'est le devant d'une Toyota grise qui me charge littéralement..."


Ps: désolé si mon retour "tant médiatisé" s'est vu retardé... Vous en avez une raison... Merci de votre patience.

Libellés : , ,

posted by Num @ mercredi, novembre 14, 2007, ,

19 Comments:

At jeu. nov. 15, 06:00:00 AM, Blogger Bouddica said...

J'ai pas besoin de te le dire..t'es chanceux d'être en vie!!

Et savoir tomber...ça sonne cave..mais c'est utile!

Contente que tu fasses encore parti de ce monde!

 
At jeu. nov. 15, 09:35:00 AM, Blogger Razberry said...

Très chanceux en effet..

Contente que tu n'aies que des égratignures!

 
At jeu. nov. 15, 10:36:00 AM, Blogger Le Voyou du Bayou said...

Que cela te serve de leçon. Toute activité physique peut entrainer de graves conséquences. Il serait plus sage de rester à la maison à écouter la télé ou à entretenir ton blog à l'avenir...

 
At jeu. nov. 15, 12:43:00 PM, Blogger Satch said...

T'étais en Europe quand tu t'es fait frapper?

 
At jeu. nov. 15, 01:25:00 PM, Blogger Num said...

@Bouddica: Merci !

@Razberry: merci ! Dis, t'as pris une pause de blogue toi-aussi ? ;)

@Voyou: écouter quoi ? Loft Story ? Occupation Double ? :D

@Satch: non, c'est juste la mode des plaques européennes !

 
At sam. nov. 17, 12:15:00 PM, Blogger djue said...

Si je te revois sortir en rollerblade pas de casque, je t'averti, tu vas passer un mauvais quart d'heure !

J'espère que tu shake là, hein! :)

 
At sam. nov. 17, 12:47:00 PM, Blogger Wolloy said...

Au moins t'es encore sur tes deux pattes... faut croire que ton heure n'était pas encore venue

 
At dim. nov. 18, 09:47:00 AM, Blogger Karine said...

Maudit irresponsable!!!!
Ça s'peut tu du monde de même....

;)


Contente de savoir que tu as tout tes morceaux :)

 
At dim. nov. 18, 01:08:00 PM, Blogger Babs said...

Fiou!!! Ben contente de savoir que tu t'en tires bien!!

 
At mar. nov. 20, 01:11:00 PM, Blogger Le Voyou du Bayou said...

As-tu pris un peu de temps pour essayer la boule magique pour faire ta lessive, pendant cette convalescence?

 
At mar. nov. 20, 02:02:00 PM, Blogger Num said...

@Voyou: Fuck la lessive ! :P

 
At mar. nov. 20, 03:06:00 PM, Blogger Josie said...

Puisque j'ai pas encore commentée (hihihi) et que ce message est toujours le premier je voulais te dire que je suis bien contente que tu sois en vie. Chanceux en tout cas, surtout pas de casque...quoique...

hihihi ;p

 
At jeu. nov. 22, 06:51:00 PM, Blogger gaétan said...

C'est ça qui t'a sauvé.Savoir tomber. D'instinct. Je suis certain que moi ce sont les cours de judo suivit il y a 35 ans qui m'ont évité de plus graves blessures quand je me suis fait frapper par une wagonnette rouge alors que j'étais à vélo. Prendre pleinement conscience de l'impact qui s'en vient. Etre convaincu que je vais m'en tirer. La force tranquille qui m'habite après l'impact.Police,ambulance hopital pis le monde qui s'active autour pis moi je sens une force tranquille en dedans. Puis l'amour de la vie dans les jours suivants comme tu dis : profiter de la vie.Se sentir vivant. Thrill difficile à expliquer.

 
At ven. nov. 23, 08:54:00 PM, Blogger dean said...

Je crois qu'il faut vraiment que tu t'asseois et médite comme tu dis. Il y a des choses qui se passent chez toi, en toi.

Écoute. Respire. Écoute.

 
At mar. nov. 27, 08:37:00 AM, Anonymous Morenita said...

Hey Num, comment vas-tu?

:)

 
At mer. nov. 28, 12:13:00 AM, Blogger Gooba said...

C'était pas moi, c'était pas moi, j'le jure. Ma Toyota est plus foncée et je ne l'ai eue qu'aujourd'hui! :o)

Contente que tu sois sain et sauf! J'espère quand même que tu as eu ta leçon pour le casque!!!

 
At jeu. nov. 29, 12:48:00 PM, Blogger Francis said...

Hey Num....

 
At sam. déc. 01, 07:16:00 AM, Anonymous Miss50Cents said...

Je veux juste préciser que ce n'était pas la mienne !!!

J'espère que ça va mieux maintenant..xx

 
At sam. déc. 01, 11:43:00 AM, Blogger REGOR said...

Expérience unique à vivre une seule fois...
heureux que tu t'en aie tiré sans séquelle Num...

Gaetan: Je comprend un peu le Thrill, je l'ai vécu l'an dernier en tombant en pleine face d'une échelle..quand j'ai senti partir le pied de l'échelle je savais que ca ferait mal....
10 points de suture au frond , 10 sur le nez cassé...

Num: un casque peut-être !!!

 

Enregistrer un commentaire

<< Home